Tout savoir pour ouvrir un bar

Publié le 02/04/2017
Catégorie : Restaurants

Beaucoup de personnes rêvent de tenir leur propre bar. Qu’elles  aient l’envie de changer de profession ou qu’il voit en cette activité une source de liberté et de plaisir, tenir un bar nécessite un vrai engagement total que ce soit au niveau de la disponibilité, de la motivation mais plus particulièrement par rapport aux règlementations.

Etudier le projet et son financement

Afin que le commerce puisse avoir la chance d’être rentable, il est obligatoire en premier lieu que le futur propriétaire d’un bar fasse méticuleusement une étude approfondie du projet. Il doit bien déterminer l’emplacement du local, repérer les concurrents, cibler des clientèles en optant pour un thème attrayant. Pour ce qui est du budget, à moins que la personne ait une liquidité suffisante pour financer son projet, il lui est indispensable de présenter un dossier en béton pour espérer le financement des banques ou des Chambres de Commerce.

Le permis d'exploitation d'un débit de boisson

Une fois le projet établi, il est temps pour la personne d’entrer dans les détails à commencer par une demande de permis d’exploitation qui est obligatoire pour tout établissement de débit de boissons. L’obtention de ce permis nécessite une suivie de formation auprès d’un organisme agréé par les autorités. Cette formation a pour objectif de faire connaitre aux futurs gérants les obligations dans l’exercice de leur métier pour ne citer que la prévention et la lutte contre l'alcoolisme ou encore la protection des mineurs. Pour ce qui des bars, l’autorisation obligatoire est la Licence 4ème catégorie communément appelée Grande Licence.

A titre de rappel, dans le cas où le bar va servir de la nourriture, il est obligatoire que le futur propriétaire suive une formation sur l'hygiène alimentaire.

Enfin, toute ouverture d’un bar doit être déclarée au niveau des autorités locales à savoir la Mairie ou auprès de Préfecture de Police de Paris.